Eh oui, nous y voilà, déjà la rentrée scolaire 2019. C’est le moment de l’année où les autoroutes s’engorgent et le solde de notre carte de crédit confirme la fin des vacances.

La rentrée, c’est aussi une grosse période de l’année pour plusieurs entreprises. Fini le temps mort de l’été, c’est le temps de faire des ventes. C’est pourquoi certains peuvent être tentés de prendre des raccourcis.

C’est dans cet état d’esprit que nous désirons répondre à une question qui nous est posée pratiquement tous les jours, la question la plus fréquemment reçue chez Cyberimpact…

Avez-vous des listes à vendre?

Notre réponse à cette fameuse question est toujours et sera invariablement…

NON!

Même s’il peut être tentant de prendre des raccourcis en vous procurant des listes, une multitude de facteurs devraient vous convaincre de ne jamais, au grand jamais acheter des listes de courriels. 

Obtenir du succès en email marketing demande de la patience et du doigté. Votre patience sera votre grande alliée dans vos efforts de constitution de liste. La qualité de vos listes sera directement reliée à vos efforts.

Voici quelques bonnes raisons de résister à l’achat de liste dans notre contexte d’affaires canadien.

1. La qualité

Selon vous, une personne qui s’intéresse aux Canadiens de Montréal serait-elle intéressée de recevoir des courriels à propos des Nordiques de Québec? Non! 

Pas rapport que je vous entends dire…

Pourquoi acheter une liste ou se retrouverait, en majorité, des femmes de l’ouest du pays qui ne parlent peut-être pas français, en quoi cela pourrait-il vous être utile si vous proposez des formations de powerskating ciblant les jeunes adolescents de 15 ans? 

Si vous n’avez pas vous-même constitué cette liste, comment y faire confiance?

Autre argument de taille, avez-vous un moyen de vous assurer et de vérifier que ces listes achetées ne comportent pas de trappes à pourriel transformant à coup sûr votre adresse courriel en une boîte de spammeur?

Comment allez-vous composer avec les adresses non utilisées et autres fausses adresses courriel? Un grand taux de rebonds pourraient fortement endommager votre réputation.  

Hum…

Résistez à la tentation de vous acheter des listes, vous aurez ainsi plus de crédibilité auprès des destinataires de vos envois.

Retroussez-vous les manches, et adoptez dès aujourd’hui de bonnes pratiques d’affaires. 

Consultez notre blogue pour trouver des trucs et conseils.

2. Le risque

Faire de la communication par courriel est très efficace. 

Par contre, il vous faut bien comprendre les règles de base afin d’éviter des désagréments. Ce billet est très intéressant.

Saviez-vous que depuis 2014, le Canada s’est doté d’une loi anti-pourriel? Si vous ne savez pas de quoi il en retourne, nous vous invitons à consulter la vaste section de notre site consacrée à ce sujet en cliquant ici.

Lorsque vous jouez selon les règles et que vous adoptez des pratiques d’affaires qui respectent l’éthique, vous ne risquez que d’avoir du succès!

3. Le refus

Tous les fournisseurs de services canadiens sérieux, tels que Cyberimpact, devraient vous refuser l’utilisation de leur plateforme s’ils découvrent l’utilisation de listes achetées. 

Ces plateformes ont pour la plupart développé l’expertise pour reconnaître les tricheurs. Une liste qui contient plusieurs adresses douteuses sera ainsi refusée. 

Aussi, sachez que l’usage et l’envoi de missives de mauvaise qualité auront un impact sur votre taux de livraison. Consultez ce complément d’information.

En terminant, si vous voulez connaître du succès avec vos communications par courriel, soyez patient et apprenez à constituer votre liste de façon éthique et surtout, ne faites pas l’erreur de vous procurer des listes de sources autres que celles générées par vos propres efforts. Cela évitera la contamination, les soucis et la déception. 

Bonne chance!