Suite à une discussion entre collègues près de la machine à café, je constate que notre service d’aide à la clientèle reçoit beaucoup de demandes de la part d’organismes sans but lucratif.  Voici les réponses aux questions les plus souvent posées par les OSBL et les sujets qui les préoccupent.

Question : Je suis un OSBL, la loi canadienne anti-pourriel ne me concerne pas, n’est-ce pas?

Réponse : C’est faux. Aucun type d’organisme, y compris les organismes de bienfaisance et les organisations sans but lucratif, ne peut se soustraire à la Loi canadienne anti-pourriel. Si vous utilisez les canaux électroniques pour promouvoir ou commercialiser votre organisme, vos produits ou vos services, la nouvelle loi canadienne anti-pourriel pourrait s’appliquer à vous.

 

Question : Est-ce vrai que je n’ai plus le droit d’envoyer des courriels selon la loi canadienne?

Réponse :  Vous le pouvez en respectant les prescriptions de celle-ci. La Loi canadienne anti-pourriel prévoit deux formes de consentements : tacite et exprès. Dans tous les cas, c’est à vous (à l’expéditeur) de faire la preuve que le consentement a été obtenu. De là l’importance de bien consigner les consentements recueillis. Informez-vous sur les types de consentements en visitant notre section explicative.

 

Question : Une solution d’email marketing, est-ce que ça complique mon travail?

Réponse : Non, quand l’on compare le coût de préparation d’un envoi par la poste traditionnelle et qu’en plus, on ajoute la variable temps, il est plus efficace d’utiliser une solution numérique. Pas besoin d’imprimer des documents, pas d’enveloppes ni de timbres. Aussi, vous pouvez facilement gérer et segmenter vos communications, par langues, par groupe, par intérêt.

Bref, utiliser une solution telle que Cyberimpact dans le cadre de vos activités quotidiennes est une excellente idée, car cela permet d’améliorer votre efficacité. De plus, lorsque vous utilisez une plate-forme d’envoi, vous pouvez savoir qui a reçu et qui a ouvert votre courriel.

 

Question : Je n’ai pas beaucoup de contacts, est-ce que ça en vaut vraiment la peine?

Réponse : Pourtant, faites le tour parmi tous vos courriels reçus dans votre boîte de réception de courriels et triez. Vous y trouverez déjà plusieurs listes de contacts. Vos membres, vos clients, vos fournisseurs, vos contacts personnels. En bref, autant de profils de gens qui peuvent constituer vos listes.

De plus, avec Cyberimpact, il est très facile d’intégrer des formulaires d’abonnement sur vos sites web, page Facebook, etc. Notre nouvelle application mobile est aussi disponible pour recueillir sur place, lors de vos activités ou événements, les courriels de vos usagers.

 

Question : Est-ce que ça coûte cher?

Réponse :   Pas du tout! Vous pouvez même commencer à améliorer vos communications en utilisant gratuitement Cyberimpact avec l’option d’essai gratuit 250 contacts et moins! Une fois que vous aurez constaté les bienfaits de Cyberimpact et que vous aurez plus de 250 contacts, vous aurez de petits frais mensuels qui seront portés, selon le choix des options que vous ferez, à votre compte de carte de crédit.

 

Question : Est-ce que c’est difficile d’utiliser Cyberimpact?

Réponse : Non, notre service d’aide est là pour vous aider. Nous avons aussi une vaste section d’aide en ligne qui répond à toutes vos questions. De plus, vous pouvez utiliser les outils de conversations en ligne (Chat), les formulaires, les courriels et aussi le téléphone pour joindre un membre de notre équipe qui se fera un plaisir de vous aider. Aussi, vous n’avez pas à vous déplacer vers une boîte aux lettres pour y déposer vos enveloppes. Une solution en ligne vous permet de livrer vos courriels en quelques clics seulement. Les gabarits (ou templates!) de courriels sauront aussi vous plaire et vous inspirer!

Faites-en l’essai gratuitement dès maintenant.

Bon courriel!