La loi canadienne anti-pourriel (loi C-28) fait beaucoup jaser, et elle est là pour rester. Cette loi s’applique à tout message électronique envoyé dans un but commercial incluant, bien entendu, les courriels. En tant qu’entreprise ou organisme canadien, vous êtes tenu de vous y conformer.

Nous croyons que les plateformes de marketing courriel américaine les plus connues sur le marché (Mailchimp, Constant Contact, Get Response, Aweber, iContact, etc.) ne sont pas les outils les mieux adaptés si vous voulez simplement et facilement vous conformer à la loi C-28.

En voici les 3 raisons principales.

Garder l’historique complet de consentement

Le CRTC exige que vous gardiez l’historique complet de consentement de chacun de vos abonnés.

Pour ce point, il est important de comprendre la différence entre les consentements tacites et les consentements exprès. Lorsque la personne vous a donné son consentement à recevoir vos communications (ex. abonnement à votre infolettre à partir de votre site web), il s’agit d’un consentement exprès. Lorsque vous pouvez démontrer avoir une relation d’affaires avec une personne sans que celle-ci ne vous ait donné son consentement pour recevoir vos communications, il s’agit alors d’un consentement tacite.

Prenons un exemple concret. Vous ajoutez un client actif à votre liste d’abonné. Vous avez donc un consentement tacite envers cette personne, tout est beau! Un an plus tard, cette même personne remplit un formulaire sur votre site web pour s’inscrire à votre infolettre. À ce moment, les autres plateformes vont mettre à jour le profil du contact et remplacer la preuve et la date de consentement par ce nouveau consentement exprès. Vous perdez donc à ce moment toute preuve de consentement antérieure.

En bref, l’outil met à jour (ou écrase) le consentement d’un contact sans en garder l’historique complet. Ce qui devient problématique si vous devez prouver un consentement qui remonte à un, deux, ou même trois ans!

Au contraire, Cyberimpact a été fait pour vous aider à vous conformer à la loi C-28 le plus simplement possible. L’historique de consentement des contacts est donc conservé dans son entier, et ce même si la personne se désabonne, se réinscrit, passe d’un consentement tacite à un consentement exprès, etc.

Le classement des contacts et la gestion des consentements en fonction du type de liste

Lorsque vous importez une liste de contact dans votre outil de marketing courriel, vous importez tout simplement votre fichier Excel ou CSV et on ne vous pose pas plus de questions.

Lorsque vous importez une liste de contact dans Cyberimpact, il y a une étape supplémentaire qui ne vous prendra que quelques secondes, mais qui est très importante; sélectionner le type de liste que vous importez.

En fonction de votre choix, notre outil ajoutera à chaque contact l’information nécessaire en lien avec la loi canadienne anti-pourriel C-28. Cliquez ici pour en savoir davantage sur cette fonctionnalité.

De plus, Cyberimpact vous enverra chaque mois un rapport automatisé comprenant la liste des consentements tacites venant bientôt à échéance. Ce qui vous sauvera un temps fou et surtout, vous aidera à rester conforme.

Encore une fois, l’idée est d’utiliser un outil complètement adapté qui facilite le plus possible la gestion des consentements en conformité avec la loi canadienne anti-pourriel.

Transformer les consentements tacites en consentement exprès

Comme mentionné dans le premier point, la notion de consentement tacite vous permet d’envoyer des courriels à des gens avec qui vous avez une relation d’affaires sans que ceux-ci ne vous aient donné un consentement.

Par contre, les consentements tacites ont un délai d’expiration. Par exemple, la loi prévoit une période de 2 ans après l’achat ou la location d’un bien ou d’un service par un client. Pendant cette période, votre objectif devrait être d’obtenir un consentement exprès afin de pouvoir continuer à communiquer avec cette personne au-delà du délai prévu.

Les plateformes américaines n’offrent pas de moyen facile de faire cela. Il faudrait demander aux gens de remplir un formulaire afin de confirmer leur consentement exprès. Nous savons très bien que si vous envoyez un courriel à vos contacts leur demandant de remplir un formulaire d’abonnement, la plupart ne le feront pas!

À l’inverse, Cyberimpact a un outil très intéressant qui vous aidera de manière automatisée à faire passer les consentements tacites à exprès. Il s’agit du bloc de consentement! Lorsque vous ajoutez un bloc de consentement à vos envois, les gens qui ont un type de consentement tacite verront un lien qu’ils peuvent cliquer pour confirmer leur consentement (exprès) . Les gens qui ont déjà un consentement exprès ne verront tout simplement pas ce lien. Vous ajoutez ce bloc à vos envois en quelques secondes et le système fait le reste du travail pour vous!

Utilisez un outil adapté

En résumé, nous ne pensons pas que les plateformes américaines populaires sont de mauvais outils. Évidemment, ces entreprises n’auraient pas l’énorme part de marché qu’elles occupent aujourd’hui si c’était le cas. Cependant, nous pensons que Cyberimpact est un outil mieux adapté aux besoins précis des petites entreprises et des organismes canadiens. La quasi-totalité de notre clientèle est canadienne, nous avons donc bâti l’outil sur mesure pour vous aider à vous conformer à la loi C-28. Et nous continuons à développer la plateforme en ce sens.

Vous n’utilisez pas Cyberimpact?



En plus de rendre très simple la conformité à la loi canadienne anti-pourriel, regardons les autres avantages d’utiliser Cyberimpact au lieu d’une solution américaine telle que Mailchimp, Constant Contact, Get Response, Aweber, iContact, etc.

Utilisez un outil dans votre langue maternelle

Si vous lisez ceci, c’est que vous êtes francophone. Ne serait-il pas formidable de pouvoir utiliser un outil qui est en français? C’est ce que Cyberimpact vous offre, une interface facile à utiliser et complètement en français.

Si vous avez des collègues anglophones, il n’y a aucun problème! Cyberimpact est en fait bilingue (français et anglais) et chaque utilisateur peut choisir la langue dans laquelle il désire travailler.

Envoyez des courriels en français sans aucun travail supplémentaire

Si vous avez des clients et des clients potentiels francophones, vous voulez évidemment leur envoyer des courriels en français. Lorsque vous utilisez un outil américain, il reste presque toujours des traces d’anglais dans vos communications. Ne serait-ce que dans le bas de votre courriel, au niveau du lien de désabonnement ou des messages de confirmation. Il est peut-être possible de tout traduire, mais vous devrez le faire vous-même, ce qui peut être étonnamment long et complexe.

Avec Cyberimpact, vous choisissez la langue de chaque courriel que vous envoyez et de chaque formulaire d’inscription, et vous n’avez rien d’autre à faire. Fini les plaintes des gens qui sont « outrés » de voir quelques mots d’anglais dans vos courriels.

Un service à la clientèle, encore une fois, dans votre langue

Toutes les entreprises disent avoir un bon service à la clientèle. Mais chez Cyberimpact, nous croyons réellement qu’il s’agit d’un élément différenciateur en notre faveur. Vous pouvez nous contacter par clavardage, par courriel ou même par téléphone.

Appelez-nous et en quelques secondes, vous parlerez à un francophone qui saura vous conseiller et vous aider. Essayez d’en faire autant avec MailChimp ou iContact 😉

Notre plateforme est facile à utiliser

Ce n’est pas seulement nous qui le disons, plusieurs de nos clients aussi.

La plupart de nos utilisateurs ne sont pas des professionnels du marketing. Ils sont plutôt travailleurs autonomes, propriétaires de petite entreprise, membres d’un organisme, etc. De là la nécessité d’avoir une plateforme qui est simple à utiliser et qui ne requiert pas (ou très peu) de connaissances techniques. Nous offrons d’ailleurs chaque semaine une formation en ligne gratuite pour les nouveaux utilisateurs; Maitrisez Cyberimpact en 30 minutes.

Les autres plateformes populaires ont plus de fonctionnalités avancées qui sont très rarement utilisées par les non-experts. Ce qui les rend plus complexes et même frustrantes pour plusieurs.

Vos données hébergées localement

Tous nos serveurs sont situés dans la région de Montréal. Ce qui veut dire que vos données sont hébergées localement et que les courriels que vos abonnés reçoivent proviennent du Québec.

Pour certaines industries, comme le domaine financier et les organismes gouvernementaux, c’est une condition essentielle. Mais même si ce n’est pas votre cas, vous profiterez d’un taux de livraison de vos courriels optimal.

Les serveurs de nos plus importants concurrents sont aux États-Unis, ce qui signifie que si vous avez un compte avec cette plateforme, le gouvernement américain peut avoir accès à vos données.

Encouragez une entreprise d’ici

On parle souvent d’achat local… Cyberimpact est développé et supporté par des gens bien de chez nous! Pourquoi envoyer votre argent ailleurs?

Nous vous invitons donc à essayer Cyberimpact. Démarrez gratuitement dès maintenant!