Tout ce que vous devriez vérifier avant d’appuyer sur “envoyer”

Avant d’envoyer : nos meilleurs trucs et conseils pratiques

Vous arrive-t-il d’avoir une bouffée d’anxiété en appuyant sur le bouton d’envoi ? Si oui, ne vous en faites pas, vous n’êtes pas seul. Lorsqu’on considère le fait qu’une fois le courriel arrivé à destination il est impossible de le récupérer pour le modifier, c’est vrai que cela peut paraître angoissant. Mais lorsqu’on est bien préparé, cela ne devrait pas être le cas. 

Par contre, l’erreur est humaine et si cela vous arrive, sachez que tout n’est pas perdu : vous pouvez toujours envoyer un erratum en suivant nos conseils. Mais comme il n’y a rien de plus gênant que d’avoir à souligner son erreur devant une grande audience, mieux vaut tout faire pour éviter de se mettre dans cette situation. C’est pourquoi nous vous avons préparé le guide ci-dessous. Vous y trouverez nos meilleurs trucs et conseils pour planifier l’envoi de vos courriels en toute zénitude.

Nous vous avons même préparé un aide-mémoire téléchargeable. Vous n’aurez ainsi plus besoin de vous croiser les doigts ou d’implorer les dieux du courriel pour réussir vos envois !

1. Préparez et listez vos groupes cibles

Commencez par identifier le public cible de la campagne. Faites une liste des personnes types  auxquelles votre courriel s’adresse et, au besoin, une pour celles qui devraient en être exclues. Grâce à la recherche avancée et aux groupes dynamiques dans Cyberimpact, vous pouvez filtrer facilement vos contacts selon des critères bien précis, comme la langue, l’âge, etc. Plus votre envoi est ciblé, meilleur sera votre taux d’ouverture. Vous éviterez ainsi que des abonnés se désintéressent de vos envois ou se désabonnent, car ils ne se sentent pas concernés ou pire encore, rapportent vos courriels comme un spam. Ensuite, assurez-vous que vos listes sont à jour, en prenant soin de vérifier si le consentement des contacts qui s’y trouvent est toujours valide. Puis, ajoutez les nouveaux abonnés. Quand vous avez terminé, notez le nom de tous les groupes qui doivent faire partie de l’envoi. Cela rendra sa configuration plus rapide et vous serez certain de n’oublier personne.


2. Composez l’objet et le texte d’aperçu de votre envoi

Beaucoup de temps est consacré à la préparation et au design du courriel, si bien qu’il est facile d’oublier de rédiger son objet et son texte d’aperçu qui s’en trouvent négligés. Pourtant, ce sont des éléments déterminants et décisifs dans le succès de vos campagnes marketing, car avant même d’ouvrir le courriel, c’est la première chose que vos destinataires verront. Rappelez-vous qu’on a souvent qu’une seule chance de faire bonne impression. Si l’objet du courriel n’est pas suffisamment accrocheur ou pertinent, votre courriel risque d’être ignoré. Prenez le temps de le rédiger ! 

  • Il devrait être court (environ 45 caractères) et représenter le contenu de votre courriel tout en piquant la curiosité de vos lecteurs.
  • Prévoyez aussi une ou deux phrases pour décrire votre courriel (50 à 100 caractères).
  • Égayez le tout avec un ou deux emojis ou osez ajouter de la personnalisation, comme le prénom de vos contacts.

En quête d’inspiration? Nous avons un article plein d’idées pour rédiger l’objet de vos courriels.


3. Déterminez vos coordonnées d’expéditeur

Pensez au nom et à l’adresse d’expéditeur appropriés pour votre envoi. Cela peut sembler anodin comme détail, mais ces informations peuvent avoir un impact sur le taux d’ouverture de vos courriels. Lorsqu’ils sont envoyés de la part d’un employé en particulier plutôt qu’au nom général de l’entreprise, ils ont parfois tendance à mieux performer (par exemple : De “Martin de la Compagnie XYZ” plutôt que seulement de “Compagnie XYZ”). Vérifiez aussi si le courriel choisi fait partie de la liste des adresses d’expéditeurs validées de votre compte, sinon ajoutez-le. Finalement, prévoyez à quelle adresse devraient être retournées les réponses afin qu’elles soient traitées par la bonne personne.


4. Relisez et corrigez-vous

Attirez l’attention de vos destinataires sur vos appels à l’action plutôt que sur vos fautes. Copiez le texte de votre modèle et passez-le dans un correcteur ou faites appel à votre entourage pour obtenir un deuxième coup d’œil, mais, de grâce, prenez le temps de vous relire ! En plus de projeter une image moins professionnelle, la présence de coquilles peut rendre la lecture de votre texte plus ardue ou même en modifier son interprétation. Saviez-vous que les spammeurs font très souvent des fautes dans leurs courriels ? C’est d’ailleurs une façon de reconnaître qu’un courriel qui a l’air légitime n’en est pas un. Vous ne voudriez pas que vos contacts ou les filtres anti-pourriel prennent vos envois pour un pourriel, n’est-ce pas ?


5. Testez, testez et retestez

Il est probablement impossible de trop tester un courriel. Pendant son édition, vous avez peut-être jeté un coup d’œil à son aperçu ou utilisé l’outil de test d’envoi pour vous en envoyer une copie dans votre boîte de réception, mais avant l’envoi officiel, le test ultime consiste à effectuer un envoi régulier à un groupe contenant vos adresses tests. Pourquoi un envoi complet ? C’est la méthode la plus sûre pour tout tester. En effet, certains liens et fonctionnalités, comme la personnalisation des courriels, ne sont actifs que dans un vrai envoi.

Dans votre groupe test, on pourrait retrouver :

  • votre adresse courriel professionnelle;
  • des adresses courriel personnelles de différents clients courriel (ex.: Gmail, Outlook.com, Yahoo, Mail…);
  • les adresses de collègues et du supérieur responsable d’approuver l’envoi.

Et maintenant, voici ce que vous devez surveiller lors de vos tests.

Mise en page du courriel et affichage des images

Testez vos courriels sur les différentes plateformes qui sont à votre disposition : ordinateur, tablette et mobile. Si vous avez la possibilité, testez aussi dans différentes applications courriel comme Gmail, Outlook, Yahoo… Une des forces de l’éditeur de courriel de Cyberimpact est que nos modèles ont été testés partout et qu’ils sont automatiquement compatibles avec la plupart des plateformes. Par contre, lors de l’intégration de vos contenus, certaines erreurs de mise en page courantes peuvent perturber l’affichage de votre courriel.

Performance du courriel au niveau des filtres anti-pourriel

Il existe plusieurs outils sur le web comme le site mail-tester.com qui vous permettent de mesurer le score de votre envoi ou de votre objet. Ceux-ci vous fournissent généralement une adresse où envoyer votre courriel et procèdent ensuite à son analyse. Utilisez les résultats pour l’améliorer. Aussi, en testant l’envoi à différentes boîtes grâce à votre groupe test, cela vous donnera une idée de la façon dont les différents fournisseurs de courriels vont le classer.

Liens et Google analytics

Cliquez sur TOUS les liens de votre courriel. N’oubliez pas de tester également les hyperliens sur vos images. Assurez-vous qu’ils vous mènent tous au bon endroit (bonne page et bonne langue). Si vous pensez utiliser l’option de Google analytics lors de votre envoi officiel pour mesurer le trafic sur votre site web à partir de votre infolettre, activez-la aussi pour l’envoi à votre groupe test. Certains sites ne supportent pas bien les paramètres UTM qui sont une cause fréquente de problèmes de liens.

Remplacement des variables de personnalisation

Si vous avez inséré des variables de personnalisation dans votre texte, comme le prénom de vos destinataires, assurez-vous que celles-ci sont bien remplacées par le contenu provenant de la fiche de vos contacts. Pour ce faire, assurez-vous que les champs reliés aux variables sont bien remplis dans le détail des adresses de votre groupe test.

Révision finale du contenu

À cette étape-ci, vous devriez être bien avancé. C’est votre dernière chance d’attraper des coquilles qui auraient pu vous échapper et d’obtenir l’avis de vos collègues. N’hésitez pas à avoir recours à une personne extérieure à votre organisation afin de recueillir son avis. Vérifiez si sa compréhension du courriel correspond à l’objectif que vous vous étiez fixé et si elle a trouvé facilement vos appels à l’action.


6. Apportez la touche finale

Lorsque votre contenu est final, vérifiez que chacune de vos images présente un texte alternatif et générez la version texte de votre courriel. Ces deux éléments font en sorte de rendre vos courriels plus accessibles, car ils permettent de convertir plus facilement votre contenu en version audio. En bonus, il s’agit également d’une bonne pratique pour bien paraître aux yeux des filtres anti-pourriel. Ajouter une version texte à votre courriel et un texte alternatif à vos images, c’est facile grâce aux outils de l’éditeur de courriel de Cyberimpact.

Conclusion

Être bien préparé et tester correctement votre courriel vous donnera toute l’assurance nécessaire pour appuyer sur le bouton d’envoi en toute confiance. Et vous, quels sont vos trucs ? N’hésitez pas à nous les partager au bas de cet article.

Voilà ! Vous êtes maintenant prêt à envoyer votre courriel !

Laissez-nous un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer