400 000 $ DE VENTES DÈS LA PREMIÈRE INFOLETTRE

LE PARI GAGNÉ
DE LEMANUFACTURIER.COM

Nom : LeManufacturier.com
Taille de l’entreprise : 1 personne
Type d’entreprise : B2B
Résultats : Recrutement des 16 premières entreprises membres et génération de 400 000 $ de ventes

Benoît Cormier est un spécialiste du secteur manufacturier québécois. Il a eu l’idée de construire la première place d’échanges québécoise du domaine. Mais comment lancer LeManufacturier.com quand il n’y a encore personne pour échanger ? En combinant Cyberimpact et son carnet de contacts, Benoît Cormier a recruté ses 16 premières entreprises et généré 400 000 $ de ventes avec un seul courriel (une seule infolettre). Un bel exemple de succès de marketing par courriel par une petite entreprise de chez nous.

Benoît Cormier a consacré sa carrière à aider les entreprises manufacturières à augmenter leur performance. Après son bacc. en génie industriel et quelques années de pratique comme consultant du domaine, il décide en 2011 de fonder le Groupe Lead Management qui accompagne les dirigeants dans la gestion de la productivité. Bien que son modèle du « GPS de l’excellence en gestion » lui ait permis d’aider plus de 1 000 gestionnaires à performer et que son entreprise connaisse une croissance continue, cela ne suffit pas à Benoît. Il veut aller plus loin !

Lors des visites des usines de ses clients, il constate que leurs planchers sont souvent encombrés de machines et matériaux inutiles qui auraient certainement de la valeur pour d’autres. En 2015, il crée donc un service qui met en relation les usines pour que le problème des uns devienne la solution des autres : LeManufacturier.com, première place d’échange entre entreprises manufacturières.

Même si le besoin et la demande sont clairement présents, Benoît se heurte au syndrome de l’œuf ou la poule qui affecte tous les projets de place d’échange sur Internet :

D’un côté, il faut une masse critique de participants pour que chacun y trouve une valeur. De l’autre côté tant que cette valeur n’est pas là, personne n’est intéressé à s’inscrire. Un véritable cercle vicieux qui a tué de nombreux projets de places d’échanges et autres centres commerciaux électroniques tout au long de l’histoire du web.

Puisque le problème est sur le web, Benoît pense que le marketing courriel pourrait être une solution. Mais durant les premières années de Groupe Lead Management, Benoît avait mené plusieurs expériences de marketing courriel avec AdWeber et Active Campaign, deux solutions américaines réputées. Malheureusement les efforts que ces plateformes exigeaient pour faire chaque envoi n’avaient donné que de faibles résultats et Benoît avait laissé tomber.

“J’ai été tellement déçu par les autres plateformes de marketing par courriel que la simplicité de Cyberimpact m’a vraiment surpris.”

Benoît entend alors parler de Cyberimpact, une plateforme de marketing courriel dédiée aux petites entreprises québécoises. Benoît s’est dit qu’une solution créée par une PME québécoise pour les PME d’ici serait surement plus adaptée que les plateformes américaines.

Il s’est donc créé un compte dans lequel il a pu importer une partie de son carnet de contacts en suivant les règles de consentement tacite de la Loi Canadienne anti-pourriel programmées dans Cyberimpact. Une heure plus tard, il appuyait sur le bouton et envoyait son message qui invitait ces gestionnaires à l’informer s’ils avaient des machines usagées inutilisées dont ils souhaitaient se départir.

“Cyberimpact m’a permis de me concentrer sur le contenu de mon infolettre et d’obtenir un succès inespéré dès le premier envoi.”

Dans les 24 heures, plus de 40% des destinataires ont consulté le message de Benoît et il a pu ainsi recruter les 16 premiers participants de sa plateforme d’échange qui ont ainsi reçu près de 400 000$ pour se départir de leurs vieilles machines encombrantes.

LeManufacturier.com venait de sortir du cercle vicieux et démarrait de belle façon. Ce premier succès en a entrainé d’autres. Benoît continue d’utiliser Cyberimpact pour faire connaitre LeManufacturier.com à travers ses nouvelles opportunités. C’est comme ça qu’il a permis à son réseau de se débarrasser de plusieurs tonnes de résidus de carbure de tungstène qui les encombrait et de recevoir des milliers de dollars en contrepartie.

“Ce que j’aime de Cyberimpact c’est que je n’ai pas besoin d’être un professionnel du marketing pour performer.”

Aujourd’hui, Benoît Cormier n’est plus juste un consultant qui aide un à un des gestionnaires à performer, il est un entrepreneur technologique qui affecte positivement des centaines d’entreprises manufacturières de chez nous.

Benoît est bien décidé à faire de LeManufacturier.com la plateforme d’échange qui rassemble toute l’industrie manufacturière québécoise et ceux qui transigent avec. Pour cela il compte sur la passion qui l’anime, sur sa soif permanente d’apprendre et, surtout, sa capacité à innover en sortant des sentiers battus.

Mais une chose est sûre, le courriel et Cyberimpact resteront toujours au cœur de sa stratégie marketing. D’autant plus que quatre mois après l’envoi de son premier message, Benoît Cormier continue de recevoir des opportunités de nouvelles entreprises. Qui a dit que le courriel était un média éphémère ?