Ça y est, la belle saison est arrivée.  L’école est terminée, les piscines sont chaudes et l’heure est aux festivals, c’est enfin le temps des vacances.  Nous travaillons fort toute l’année pour ces quelques semaines de repos, loin du bureau et des tumultes du quotidien.  Avec les efforts soutenus et le rythme effréné que l’on s’impose, il vient un moment où notre cerveau surchauffe, notre créativité s’essouffle et nous sommes à court d’imagination.  Êtes-vous en manque d’inspiration pour vos communications courriel?  Vous avez le syndrome de la page blanche? Le remède… c’est les vacances et ça s’en vient.

Que vous soyez seul, en couple ou en famille, que vous ayez décidé de rester à la maison ou de prendre la route, cela n’a pas d’importance.  Ce temps précieux vous appartient et il sert à se libérer l’esprit, à faire le vide, à faire de la place pour de nouvelles sensations et de nouvelles idées.

Le planning de vacances est propre à chacun, mais tout peut devenir une source d’inspiration.  Ce n’est pas parce que l’on décroche du bureau que l’on doit arrêter de stimuler son intellect.  Au contraire, c’est avec l’esprit libre que le cerveau est à son meilleur.  Votre corps est muni de multiples capteurs sensoriels, utilisez-les pour alimenter votre créativité.

Bien que les vacances soient un temps idéal pour faire de la lecture, il n’y a pas que dans les livres que l’on peut s’abreuver de mots et d’idées.  Dans vos déplacements, prenez le temps de lire les enseignes et les affiches.  Quelles soient subtiles, comiques ou bourrées de fautes, vous serez surpris de tout ce que vous pourrez en tirer.

Si vous voyagez à l’extérieur, laissez-vous imprégner de la culture locale, de l’architecture et du paysage.  Prenez conscience de l’effet qu’ont sur vous les couleurs, les textures et les saveurs de l’endroit visité.  Que ce soit l’avion, le train, le vélo, le chameau ou le bateau, les moyens de transports sont souvent propices aux anecdotes et aux péripéties.  Soyez attentif aux émotions que ces aventures vous feront vivre.

En plein air, fermez les yeux et inspirez profondément.  Prenez le temps d’observer les feuilles d’arbres et les champs de blé qui oscillent au vent.  Laissez-vous hypnotiser par le déferlement des vagues sur la berge et portez attention à la variété des sons que font les gouttes de pluie sur le toit de la tente ou sur la tôle de l’auto.  Contemplez les étoiles et faites le plein du silence de la nuit.

En tout temps, soyez à l’écoute des gens.  Que ce soit vos hôtes ou des vacanciers comme vous, ils ont des histoires à raconter, du vécu à partager.  Laissez-vous surprendre par l’ingéniosité de vos enfants, vous verrez comment ils ont grandi depuis les vacances de l’année dernière.  N’oubliez pas que leur rire est contagieux, je vous souhaite d’en être atteint… c’est un virus agréable à attraper.

Peu importe ce que vous ferez de vos congés, prenez le temps de vivre l’intensité de chaque instant et profitez de ce que cette plénitude peut apporter comme richesse créative.  Pendant votre séjour, prenez des notes et captez des images.  À votre retour, partagez vos passions, vos rêves et vos expériences avec vos lecteurs.  Montrez-leur qui vous êtes et comment vos vacances vous façonnent.  Pour l’instant d’une publication à votre retour de vacances, oubliez les promotions et la vente, allez-y d’un texte émotif, simple et vrai… soyez porteur d’espoir et de vie.  N’oubliez pas que si vous êtes inspiré, vous serez inspirant.

Bonnes vacances estivales!