Voici la question qui nous est le plus souvent posée depuis l’entrée en vigueur de la loi C-28 le 1er juillet dernier. Et la réponse est : OUI !

Vous pouvez faire de la prospection par courriel pourvu que vous respectiez certaines règles prescrites par la loi. Et la bonne nouvelle, c’est que ces règles sont en fait des bonnes pratiques qui relèvent du gros bon sens.

La création de votre liste d’envoi

Pour connaître du succès lorsque l’on fait de la prospection par courriel, il faut envoyer ce dernier aux personnes qui désirent le recevoir ou qui risquent d’être intéressées par le contenu de celui-ci.

Le principal défi est souvent la création de notre liste de contacts. C’est précisément ce que la Loi C-28 encadre. On doit maintenant avoir le consentement tacite ou exprès de chacun de nos contacts ainsi qu’une preuve (papier ou électronique) de ce consentement.

 

Voici les principales façons de bâtir votre liste de contacts pour être conforme à la Loi C-28.

Carte d’affaires

Vous avez assurément une pile de cartes d’affaires ramassées au cours des années. Bonne nouvelle! Celle-ci est acceptée comme preuve de consentement tacite pourvu qu’il n’y ait pas de mention que la personne ne désire pas recevoir de courriels promotionnels.

Adresses courriel disponibles en ligne

Si l’adresse courriel de la personne que vous désirez prospecter est disponible en ligne publiquement sans mention que la personne ne désire pas recevoir de courriels promotionnels, vous pouvez communiquer avec elle par courriel pourvu que ce soit en lien avec son domaine d’activité. Par exemple, vous ne pouvez pas envoyer un courriel pour vendre votre condo en Floride à une personne dont le courriel est public et qui vend des tondeuses à gazon. Il est par contre important de conserver une preuve (imprimée ou capture d’écran) de l’URL ainsi que de la date de saisie.

Demande d’information ou de soumission

Lorsqu’une personne vous fait une demande d’information ou de soumission, vous pouvez continuer à communiquer avec elle pendant six mois suite à cette demande. L’important, c’est de les retirer de votre liste après six mois (à moins qu’elle vous ait donné son consentement exprès).

Formulaire d’inscription à votre liste de diffusion

Ajoutez un formulaire d’inscription directement sur votre site Web ou sur votre page Facebook. Au fil du temps, vous allez constater que cette méthode donne de bons résultats.

Concours en ligne

Organisez un concours en ligne et demandez à la personne si elle désire s’inscrire à votre liste de diffusion. La bonne façon de procéder est d’inclure une case à cocher avec la description des types de communication courriel qu’elle va recevoir. Cela s’applique autant pour un concours papier que pour un concours web.

Achat ou location d’une liste de courriels

Bien que la loi permette d’acheter ou de louer une liste de courriels, nous vous déconseillons fortement de le faire. Car en plus de nuire à votre réputation, l’achat ou la location d’une liste ne donne que très rarement de bons résultats. En effet, mettez-vous dans la peau des personnes qui se sont retrouvées sur ces listes. Pensez-vous vraiment qu’elles désirent recevoir des courriels de la part de n’importe quelle entreprise à propos de n’importe quoi !

Si jamais vous décidez d’aller de l’avant, assurez-vous d’obtenir une garantie de conformité à la loi C-28 de la part du vendeur pour qu’il soit responsable en cas de problème.

Nous ne le dirons jamais assez : vaut mieux une petite liste de contacts intéressés qu’une grosse liste de contacts achetée qui ne veulent rien savoir de vous, d’autant plus que c’est à ce moment que vous vous exposez à des amendes salées.

Bien vous identifier

Le courriel de prospection que vous envoyez doit contenir vos coordonnées de façon claire afin de pouvoir rapidement en identifier l’expéditeur.

Le désabonnement

La personne qui reçoit votre courriel doit pouvoir simplement se désabonner de votre envoi. Si vous procédez à un envoi de masse, utilisez une solution comme Cyberimpact qui gère automatiquement les désabonnements pour vous. Si vous envoyez un courriel à un seul expéditeur via Outlook et que la personne vous répond qu’elle ne veut plus recevoir de courriel de sollicitation de votre part, il est important de retirer cette dernière de votre liste immédiatement et de s’assurer que toutes les autres personnes de votre entreprise ne communiquent plus avec elle.

Cyberimpact est là pour vous !

Cyberimpact est optimisée pour vous simplifier la vie avec la loi C-28, spécialement au niveau de la gestion de vos consentements et de vos désabonnements. Découvrez comment Cyberimpact peut vous aider.

En conclusion

La Loi C-28 n’est pas là pour tuer le commerce, bien au contraire. Son objectif premier est de rassurer la population canadienne sur le commerce électronique. Pour les entreprises, cela signifie de mettre en place de bonnes pratiques et la bonne nouvelle c’est que lorsque l’on fait de la prospection par courriel, c’est précisément les bonnes pratiques qui donnent les meilleurs résultats.

Ainsi, si vous mettez en place les stratégies proposées dans cet article, vous serez en mesure de démontrer votre bonne foi au CRTC et celui-ci risque d’être clément, s’il décide d’intervenir en cas de plaintes. Par contre, cela serait surprenant à court terme puisque le CRTC a clairement mentionné qu’il allait s’attaquer aux cas flagrants de pourrielleurs.

Bonne prospection par courriel !